Quel traitement ? Voici la trousse homéopathique de bébé !

Sans-risque, l’homéopathie, médecine douce, peut être efficace pour soigner bébé.  L’homéopathie provient des mots grecs « homoios » qui signifie semblable et « pathos » qui veut dire maladie. Cette technique traite donc les maladies par les semblables. Elle s’oppose à l’allopathie qui traite les maladies par les contraires.

Comme certains l’imaginent, l’homéopathie n’a rien à voir avec les plantes (à la différence de la phytothérapie), elle utilise différentes substances (animales, végétales ou minérales) qui sont diluées dans des petites granules à base de lactose et de saccharose.

Comment ? Si le bébé est trop jeune pour laisser fondre les granules sous la langue, faites alors fondre les granules dans un tout petit peu d’eau et donner à bébé à l’aide d’une pipette type doliprane avant la tétée. Préférez les dilutions moyennes en 7 ou 9CH, 3 granules par prise.

Le principal avantage du traitement homéopathique pour bébé est l’innocuité totale du produit (pas d’effets secondaires). Bien que l’homéopathie soit une médecine douce, attention, si le mal s’aggrave tournez vous vers un médecin.

Voici les souches incontournables à avoir dans la trousse à pharmacie de bébé !

Chamomilla : souche idéale contre les poussées dentaires et ce qui va avec; diarrhées, énervement, gencives gonflées.
Pensez aussi à masser les gencives de bébé et lui proposer un anneau de dentition.

Coffea, Passiflora composé, Phosphorus : sommeil agité, réveils nocturnes.
Pensez aussi à une toute petite infusion de tilleul et camomille à donner à la pipette.

Lypocodium clavatum, Colocynthis, Magnesia Phosphorica, Cuprum métallicum : atténue les spasmes intestinaux et permet de soulager les coliques du nourrisson.
Pensez aussi à Calmosine (en pharmacie en sirop ou dosette), à base de fenouil tilleul et fleur d’oranger. Essayer aussi de masser le ventre de bébé. Vous pouvez également tenter le julep gommeux, une préparation naturelle à base d’eau de chaux, de gomme d’arabique et de fleur d’oranger à demander à la pharmacie. Sans oublier les probiotiques comme les gouttes Biogaia.

Allium cepa : anti-rhume, quand le nez coule (clair) avec éternuements.
Pensez à bien nettoyer le nez de bébé avec des lavements au serum physiologique.

Thuya, Silicea, Arnica montana, Hypericum perforatum : avant et après les vaccins, indiqué en complément des traitements allopathiques pour en limiter les effets secondaires. A donner plusieurs jours avant les vaccins , le jour J, et après.

Arnica montana : douleurs, bosses, chutes, dents, vaccins. Pensez aussi à l’arnica sous forme de crème ou gel à appliquer sur bébé.

Nux vomica : valable pour plusieurs raisons très différentes. Par exemple pour la toux sèche, pour la constipation, pour un bébé colérique râleur et agité…

Ipeca composé: toux.


Il existe bien d’autres souches très intéressantes, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien. En sachant que l’homéopathie est remboursée uniquement sous ordonnance. Et surtout attention à l’automédication, si les troubles persistent consultez votre pédiatre ou généraliste (ou PMI…) !

L’homéopathie apporte une réponse efficace aux petits maux de bébé 🙂

Publicités